Menu

Blog

L’incontournable réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche

L’incontournable réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche

Suite à un long voyage depuis les plateaux du nord, la rivière Ardèche c’est heurtée à une masse rocheuse « le plateau calcaire ».  Mais, notre rivière n’en est pas restée là, elle a poursuivi son chemin pour rejoindre la vallée du Rhône, forgeant ainsi au fils des âges « LES GORGES DE L’ARDECHE ».

L’érosion du plateau calcaire (par la rivière et autres eaux souterraines) nous a légué des paysages et sculptures naturelles époustouflantes, le PONT D’ARC, les 30 kilomètres de falaises des gorges ou encore ces réseaux de grottes immenses tel l’aven d’Orgnac.

Cette érosion fait naturellement le bonheur des pratiquants d’activité de plein air, on y retrouve l’escalade, la via corda, la spéléo, le kayak ou encore le canyoning.

L’Ardèche méridionale, comprenant les Gorges de l’Ardèche, est caractérisée par un climat chaud et sec, type méditerranéen.

Depuis 1980, les Gorges de l’Ardèche (1575 ha) sont classées en Réserve Naturelle Nationale protégeant plus d’un millier d’espèces animales et végétales : l’Aigle de Bonelli, le Vautour percnoptère, le Faucon pèlerin, la Loutre, le Genévrier de Phénicie, etc.

Plus de 7000 ha sont inclus dans un site Natura 2000 reconnu au niveau européen.

Le Pont d’Arc :

Pont d'Arc le la rivière Ardèche commune Vallon Pont d'Arc

Le cours d’eau a ici recoupé son méandre en perçant la roche et en laissant une arche de calcaire de 60 mètres de haut sous laquelle la rivière continue de s’écouler.

Pour la petite histoire, il a fallu attendre 1837 pour voir la construction du premier pont sur la rivière Ardèche, on imagine donc l’importance de ce pont naturel reliant les deux rives.

Avant les années 1960, aucune route ne parcourait la trentaine de kilomètres des gorges de l’Ardèche : séparant le hameau de Chames, commune de Vallon Pont d’Arc, et le hameau de Sauze, à Saint-Martin-d’Ardèche. La seule voie commerciale était, à l’époque, la rivière, praticable grâce aux bateliers qui se chargeaient du transport des ressources (pour l’essentiel le charbon de bois).

Les Gorges de l’Ardèche recèlent également de nombreux trésors sur notre histoire, car de multiples vestiges préhistoriques y ont été découvert.

En effet, le 18 décembre 1994 « La Grotte ornée Chauvet Pont d’Arc » est découverte par 3 spéléologues ardéchois : Jean Marie Chauvet, Eliette Brunel-Deschamps et Christian Hillaire. Au cœur du cirque d’Estre à proximité de l’arche naturelle du Pont d’Arc.

Après de nombreuses analyses faites sur les peintures et les parois de la grotte, Cette fabuleuse grotte ornée se révèle être la plus ancienne cavité ornée préhistorique connue à ce jour, et cela dans le monde entier.

Les scientifiques datent les peintures à -32 000 ans avant le présent.

Ce qui lui confère le titre de patrimoine mondial de l’Unesco le 22 juin 2014.