Menu

La montagne Ardéchoise

La montagne Ardéchoise

« À l’origine, le terme géographique Cévennes fut employé pour désigner toute la bordure sud-ouest, sud, sud-est et est du Massif central. Ainsi, les Cévennes, au sens le plus étendu, sont constituées de nombreux petits massifs ou de moyenne altitude, en commençant par la montagne Noire dans l’Aude, les monts de l’Espinouse et du Caroux (parc du Haut-Languedoc) puis les Petites Cévennes car elles disparaissent sous le causse du Larzac, l’un des Grands Causses, reviennent avec le pic du Saint-Guiral et la montagne du Lingas, le massif de l’Aigoual, les étroites vallées des Gardons, la montagne du Bougès, le Lozère, ensuite en Ardèche celui du Tanargue longent toute la partie orientale de la vallée du Rhône pour se terminer avec le massif du Pilat au nord-est. Toutefois, certains géologues, autrefois, y ont inclus les monts du Lyonnais et le rebord qui se prolonge jusqu’à Dijon. Aujourd’hui et au sens strict, et c’est la définition retenue par le célèbre explorateur et spéléologue Martel, la « région Cévennes » essentiellement constituée de massifs schisteux et granitiques est attribuée à la partie comprise entre le massif du mont Lozère au nord et le massif du mont Aigoual au sud-ouest5.

Au sens large, elles s’étendent sur neuf départements : le Tarn, l’Aude, l’Hérault, l’Aveyron, le Gard, la Lozère, l’Ardèche, le Rhône et la Loire. Au sens strict en revanche, elles ne concernent que les départements de la Lozère, du Gard, de l’Ardèche et de l’Hérault[réf. nécessaire]. Le parc national des Cévennes est d’ailleurs situé en Lozère pour sa majeure partie. Le point culminant est le mont Lozère au pic de Finiels (1 699 m). Un des points les plus remarquables est le mont Aigoual (1 567 m) à la limite du Gard et de la Lozère. Il s’agit d’une chaîne de basse et moyenne montagne, formée de nombreuses vallées encaissées5.

 

 

Les Cévennes depuis le mont Aigoual.

La région reste aujourd’hui encore particulièrement enclavée. Elle constitue une marge territoriale tant au niveau socio-économique qu’au niveau écolo-climatique. Elle est caractérisée au niveau bio-géographique par un très fort gradient altitudinal5.

Les principaux villes et villages de la région sont Alès, Le Vigan, Sumène, Valleraugue, Ganges, Saint-Hippolyte-du-Fort, Sauve, Lasalle, Saint-André-de-Valborgne, Saint-Jean-du-Gard, Anduze, Florac, Saint-Germain-de-Calberte, le Pont-de-Montvert, Villefort, Génolhac, Bessèges, Saint-Ambroix, Gagnières, Les Vans. »

 

Source: Wikipédia