Le rêve de la grande voie

Le rêve de la grande voie

Nous, ce qui nous a amené à l’escalade, c’est d’imaginer pouvoir être ce petit bonhomme qui gravit une grande paroi rocheuse…

On en a fait notre passion, notre métier. Parce qu’en vrai, ça n’est pas si compliqué de gravir cette grande paroi.

Inutile de passer des heures et des heures à s’entraîner en salle pour y parvenir. Avec les bons conseils et de la motivation, tout le monde peut grimper une grande voie.

Au Bureau des Moniteurs d’Ardèche, chaque année on s’engage auprès de grimpeurs, seuls ou en couple, débutants et confirmés, pour réaliser des itinéraires de plusieurs longueurs.

Ici, le terrain de jeu est varié : des falaises majestueuses des Gorges de l’Ardèche aux barres granitiques du Haut Chassezac, en passant par la montagne ardéchoise et le calcaire de Casteljau.

Peu importe la difficulté, nous vous accompagnons dans votre défis, comme ici avec Léa à La Rouvière, ou encore Steph dans cette splendide fissure des Gorges du Haut Chassezac.

Léa dans « Le manque et l’envie » (7a), Gorges de l’Ardèche

Stéphane au sommet du Rocher de Trenze, Vialas

grande voie escalade moniteur
Stéphane dans « Double assassinat dans la rue Morgue » (5c), La Garde-Guérin